Les chiens

Nous disposons actuellement de trois types de chenils :

  • Les chenils standards (non chauffés)

D’une superficie d’environ 8 m2, ces chenils sont composés d’un toit, de 3 murs et d’une face avant grillagée dont la vue donne directement sur les aires de détente. Le sol est recouvert d’un carrelage spécial antidérapant permettant une désinfection en profondeur. Niches et planchers de repos complètent l’ensemble.
C’est le chenil idéal pour les chiens habitués à vivre à l’extérieur ou, à la bonne saison, pour les chiens peu fragiles. Ces chenils offrent aux pensionnaires la plus grande variété de stimuli naturels (vue sur d’autres chiens, sur les prairies et les vaches, sur l’activité de la pension, bref, l’animation de la campagne).
Ces chenils ne peuvent bien entendu pas être chauffés.

  • Les chenils intérieurs (chauffés)

D’une superficie d’environ 6 m2, ces chenils sont regroupés à l’intérieur d’une pièce donnant sur l’extérieur par deux grandes portes et deux fenêtres. Les parois des chenils sont composées de panneaux grillagés permettant de voir l’activité ayant lieu dans le chenil voisin. Le sol est carrelé avec le même carrelage antidérapant que les chenils extérieurs, là aussi dans un souci d’hygiène.
Ce sont les chenils que l’on réserve en général, l’été, aux petits chiens habitués à vivre en milieu clos avec des sorties prévues dans une aire de jeux.

  • Les chenils intérieurs / extérieurs (chauffés)

D’une superficie totale de 11 m2 environ (5 m2 intérieurs et 6 m2 extérieurs) ces chenils sont les nouvelles stars de la pension. Inaugurés en 2005, ils sont de plus en plus demandés car ils offrent à l’animal la possibilité de se réfugier dans une pièce chauffée l’hiver et d’accéder librement à une courette extérieure couverte lorsque l’envie lui en prend. Paniers et planchers complètent l’ensemble.
Ces chenils sont idéaux pour les chiens habitués à vivre à l’intérieur avec de nombreuses sorties ou pour les chiens disposant chez eux d’une semi-liberté dans le jardin avec accès à une pièce de la maison ou à un garage
.

 


 

Le choix du type d’hébergement se fera par le propriétaire en fonction du mode de vie habituel de son animal et… des disponibilités. En effet, durant les vacances scolaires, certains types de chenils peuvent rapidement ne plus être disponibles pour certaines dates. Pensez donc à réserver suffisamment à l’avance afin de garantir à votre compagnon le type d’hébergement qui lui conviendra le mieux.

Les chiens sont généralement logés en compagnie d’un congénère du sexe opposé. L’expérience a prouvé que c’est de la sorte que le chien supporte le mieux son passage à la pension et, en règle générale, l’entente du “couple” ne pose pas de problème. Nous exerçons cependant, au début de la cohabitation une surveillance accrue et n’hésitons pas, si besoin est à les faire changer de compagnon si l’entente s’avérait improbable. Le propriétaire peut cependant, s’il le désire et quelle qu’en soit la raison, décider de loger son animal seul. Il va de soi que les femelles en chasse seront toujours logées seules. Pensez donc à réserver un emplacement seul si d’aventure votre femelle était susceptible de tomber en chasse durant son séjour à la pension. A défaut, nous serions peut-être , en haute saison, dans l’impossibilité de l’accueillir.

Les chiens bénéficient de deux sorties quotidiennes. Les modalités de sorties sont déterminées par le comportement de l’animal lui-même et/ou par les souhaits
de son propriétaire.
Les chiens sociables et non mentionnés comme fugueurs accéderont aux aires de détente en totale liberté. Ils pourront ainsi s’ébattre à leur guise, sentir, lever la patte, bref, tout ce qui intéresse un chien.
Les chiens mentionnés fugueurs seront sortis en laisse ou au dérouleur par soucis de précautions. Les aires de jeu sont très bien clôturées, mais certains ont pour spécialité de réussir à s’échapper de quasi n’importe quel endroit (certains escaladent des clôtures de plus de deux mètres).
Il est possible que certains chiens très craintifs mordant par peur lorsqu’on leur passe la laisse ou lorsqu’on les récupère pour les rentrer ne puissent être sortis les 2-3 premiers jours. Ils finissent cependant par s’habituer assez vite et tout peut alors rentrer dans l’ordre.
Les chiens très agressifs ne seront sortis que dans la mesure ou ils ne mettent pas en danger la personne qui s’en occupe ou les autres pensionnaires.

Au niveau de sa nourriture, le chien est un animal d’habitudes. La plupart des vétérinaires conseillent de ne pas varier l’alimentation de l’animal sans une transition adéquate. Aussi, afin de ne pas perturber votre compagnon dans ses habitudes alimentaires, nous vous proposons de nous fournir l’alimentation habituelle de l’animal. Celle-ci lui sera dispensée selon la fréquence convenue avec le propriétaire.
Nous pouvons également fournir nous-même l’alimentation de l’animal qui recevra alors les croquettes à haute digestibilité de la gamme NUOVA FATTORIA. Ces croquettes, très appétentes, sont généralement très appréciées de nos pensionnaires.